Mais c'est quoi Ramaci ?

 illu ramaci 75dpi

Ramaci est un fanzine mis au point avec des copains de classe lors de mes études de bande dessinée à Bruxelles.

Au départ simple recueil pour nos gribouillage, Ramaci a très vite acquit sa personnalité en se dotant d’un thème exclusif à chaque numéros,  et si on a commencé  sobrement avec un Ramaci « Noir », on s’est très vite rattrapé avec le Ramaci « Funky/Chamanik ». Dès lors le ton était donné, mais surtout, le thème imposé nous poussait à réaliser des travaux pour Ramaci.

Malheureusement, nos diplôme en poche, l’heure était venue de quitter la capitale Belge, c’est ainsi que le Ramaci « Love », à peine esquissé, devait mourir dans l’œuf, les années passèrent et bien que toute l’équipe soit restée en contact, rien ne disposait le fanzine à renaitre des ses cendres…

Jusqu’à ce que CasP, un graphiste œuvrant pour Ramaci depuis ses tout débuts, ne donne une seconde vie au projet par le biais d’un site internet, d’un thème et d’une date.

La consigne résonnait comme un cri de ralliement : 

_ Ramaci « Strike-Back » doit sortir début 2010 !!

Et nombreux répondirent présents, le fanzine sortit dans les temps et tout le monde fût très heureux de constater que faire un Ramaci en deux mois c’était faisable, ainsi le rendez-vous était donné :

_ Ramaci « Mammouth-Vapeur » sortira dans deux mois…

Depuis de nombreux numéros sont sortit, jusqu’au tout récent Ramaci « Submersible/Subversif », avec à chaque fois des BD, des illustrations, des textes, le tout recouvert d’une bonne dose d’humour.

 

Mes travaux pour Ramaci… Fisednain le Célère.

Ma première BD pour Ramaci « Noir » raconte l’histoire d’un aventurier au sein d’un univers médiéval-fantastique qui finit par mourir pour avoir révélé, sous l’emprise de l’alcool, un terrifiant secret. 010

Dans le numéro suivant, le Ramaci « Funky/Chamanik », j’utilise le même héro qui cette fois-ci apporte un œil de cyclope à un sorcier en vue d’un étrange rituel. RAMACI-FC caseFLC

Ce héro finit par recouvrir mes carnets de croquis, jusqu’à ce qu’une phrase gribouillée ne se fasse le déclencheur de ce qui allait devenir mon projet :

« Vous l’avez vu mourir, vous le verrez naître! »

Fisednain le Célère vivait là ses premières aventures.

 

Mes travaux pour Ramaci… Les instants Chose.

Pour le numéro suivant, le Ramaci « Love » (jamais sortit), j’oubliais l’univers médiéval-fantastique et Fisednain pour me lancer dans quelque chose de différent ; le one man show en BD. J’avais déjà exploité cette idée au travers de petites BD réalisées pour un autre fanzine ; Tortue Mag (qui n’a malheureusement pas duré), sur un strip ou une page, un personnage au caractère particulier et aux expressions colorées, s’agitait avec véhémence et râlait sur tout et n’importe quoi, tout d’abord nommé Super-Vulgaire, ce personnage qui me ressemblait fortement finit par se voir appeler comme moi et ses interventions les « Instants Chose ».

022

Bien que ce numéro ne soit jamais sortit, j’ai gardé le même concept pour les fanzines suivants, à commencer par le Ramaci « Strike-Back », le thème convenait parfaitement à un retour des instants Chose, j’avais déjà le titre : « Le juste retour du Chose ! »

Sur une demi-douzaine de page le Chose s’agitait, mêlant ironie et vulgarité dans le grand chaudron de la métaphore, malheureusement, j’avais beau le faire gesticuler, le cadrage de présentateur tv s’avérait trop lourd pour une bd de plusieurs pages, j’essayais d’arranger ça dans le numéro suivant, Ramaci « Mammouth/Vapeur », à l’aide de cases plus illustratives, mais ça n’était pas suffisant pour rompre la monotonie du plan fixe, je n’baissais pas les bras, l’instant Chose « Intergalactique » (tiré du Ramaci du même nom ) se voyait doté d’un décor animé et de l’intervention de personnages secondaires, c’était mieux, je devais continuer dans ce sens.

page-4

En parallèle, deux des autres auteurs (Rémon et VHS) s’associaient pour raconter les aventures de Panda et Pingouin, à travers les différents thèmes abordés et avec à chaque fois, le Chose dans le rôle du méchant… Ma vengeance allait être terrible et son heure sonna quand le Ramaci « Doux et Soyeux » fût annoncé pour le début de l’année 2011, je savais quoi faire ; faire du Chose une victime… innocente… le Chose enfant, dans le cadre doux et soyeux d’une école maternelle, avec à ses coté un meilleur ami, Lapin et pour anéantir tout ça, Panda et Pingouin, dans le rôle des deux brutes chromatophobes.

IC-douxetsoyeux-page1

Le décor était planté, l’aventure pouvait commencer ; treize pages où l’on suit la descente aux enfers du petit Chose et son ami Lapin, entrainés par Panda et Pingouin jusqu’à un horriblement dénouement et la « naissance » du Chose tel qu’on le connaissait jusque là. Les dialogues, les décors variés et les scènes d’action en on fait l’un des instants Chose les plus apprécié (Merci à vous !).

La monotonie était rompu mais j’n’abandonnais pas l’idée du monologue de présentateur tv, aussi dans le dernier instant Chose « Submersible/Subversif » j’alterne les cadrages statiques avec des scènes plus narratives et le compromis semble tenir la route…

IC-sub-sub page4

Mais je vous laisse seuls juges, rendez-vous à l’adresse du fanzine www.ramaci.eu et découvrez les instants Chose et bien d’autres BD dans RAMACI !

En espérant que cela vous plaise, ainsi que les prochains numéros.

Le Chose.